Esprit banane et Coupe du Monde

ALL-MONKEYS_MONDIAL

La coupe du monde de football s’est achevée il y a déjà un mois et tout le monde est retourné à ses occupations. Après les buts spectaculaires, les surprises de taille et les défaites humiliantes, peut-on faire un bilan des retombées économiques et sociales de l’évènement ou est-ce un exercice oiseux ?

Du côté de l’Allemagne, la victoire ne semble pas avoir changé grand chose à une économie qui se porte plutôt bien.

Dans un article du magazine économique suisse BILAN, on peut lire au sujet des répercutions de la victoire allemande que selon Holger Bahr, économiste chez DekaBank, “pour quelqu’un qui s’intéresse au foot, c’est naturellement une belle histoire mais les répercussions (économiques) sont vraiment très limitées”.

En revanche, dans le même article, on peut lire que les grands gagnants de la coupe du monde en Allemagne seraient:

  • Adidas, le sponsor des deux équipes finalistes, qui a vendu plus de deux millions de maillots de l’équipe allemande et
  • Joey’s Pizza qui a  augmenté son chiffre d’affaires de 20% durant la Coupe du monde et l’a carrément doublé le soir de la finale !

Au Brésil, après les ventes substantielles de T-shirts aux couleurs de l’équipe nationale et autres petits drapeaux et trompettes, “la confiance dans l’économie a sombré à des profondeurs qui valent celle de la récession de 2009”, selon un article de THE ECOMIST.

La FIFA, quant à elle, augmente ses revenus par rapport à la coupe du monde 2010 à plus de 4 milliards de dollars. Mais, elle aura reversé 1% de ces revenus aux équipes gagnantes et a offert généreusement les 2 000 appareils électroniques SONY utilisés pendant la coupe de monde à 64 écoles publiques et 26 organisations non-gouvernementales  des zones défavorisées du Brésil (voir communiqué). Comme quoi,  esprit banane et Coupe du Monde peuvent parfois coexister… Même avec la FIFA. Ça réchauffe le coeur…

En fin de compte, les vrais gagnants semblent être les réseaux sociaux. Selon CNN, La coupe du monde a été sacrée plus gros évènement social de l’histoire du web. La finale entre l’Allemagne et l’Argentine a généré quelques 280 millions d’interactions entre 88 millions de personnes sur FaceBook, loin devant les 245 millions d’interactions lors du Super Bowl 2013 !  Il y a eu 618 000 tweets par minute, un nouveau record pour Twitter !




Leave a Reply